Page d'accueil
   

 

fresque de la rue Fanny-Peccot

La Fresque du Toucan
Rue Fanny-Peccot - Nantes

Mai 1996 : une gigantesque fresque de plus de 100 m2 représentant un toucan en forêt amazonienne se dresse sur un mur de la Place Aimé Delrue située à l'entrée sud de Nantes. Plus de 50000 personnes découvrent alors chaque jour de leur voiture ou du tramway cette immense toile tendue réalisée par les ateliers Greleg à partir d'une œuvre originale du peintre Alain Thomas. En raison de la construction d'un immeuble, la fresque du toucan à bec caréné quitte en juillet 2004 le mur qu'elle ornait. Dix ans après sa première apparition et une rénovation complète, la fresque fait son retour en juin 2006 dans le centre-ville de Nantes en décorant un mur de la rue Fanny-Peccot située en face de la cour d'honneur de l'Hôtel de Ville.

Fresque du toucan à bec caréné 1996


Entièrement réalisée à la main par quatre artisans des ateliers Greleg, la fresque est le résultat de l'agrandissement par projection de l'œuvre originale d'Alain Thomas selon la technique du carreau chère à Léonard de Vinci. Christian Michaud des ateliers Greleg explique qu'il
"a pris beaucoup de plaisir à reproduire manuellement le dessin et les couleurs du peintre Alain Thomas. Accompagné de trois collègues et équipé d'un casque, j'étais sur un échafaudage pour peindre la bâche qui était déroulée au fur et à mesure de l'avancement du travail. Les encres épaisses étaient difficiles à travailler car elles séchaient rapidement".

Etroitement associé à ce chantier d'envergure, Alain Thomas se souvient être "allé fréquemment sur les lieux de réalisation de la fresque pour suivre de près l'ouvrage, notamment pour le mélange des couleurs dans les pots de peinture. Je me plaçais au loin de l'échafaudage afin d'avoir suffisamment de recul pour constater si les proportions avec la peinture d'origine, dont le format n'excédait pas 70 sur 50 cm, étaient bien respectées. Travailler en équipe fut pour moi une expérience enrichissante car inédite et en contraste avec la solitude que je recherche habituellement."

Résolument artistique et écologique, cette fresque est une véritable fenêtre ouverte sur la nature. Située dans le centre d'une grande ville, elle a pour vocation de :

  • Rendre l'art accessible au plus grand nombre en mettant à l'honneur l'oiseau qui symbolise le mieux la peinture d'Alain Thomas.
  • Sensibiliser le grand public à la protection des espèces menacées de disparition et à la sauvegarde des milieux naturels.
  • Valoriser l'espace public en proposant au citadin un embellissement de son environnement urbain.

Initialement commandée par l'entreprise Giraudy devenue aujourd'hui Viacom, la fresque du toucan est désormais la propriété de la Ville de Nantes. "Alain Thomas a réalisé une superbe fresque dans une ambiance extraordinaire de couleurs. Le public s'est approprié cette œuvre qui fait maintenant partie du paysage urbain" souligne Jean-Marc Ayrault Député-Maire de la Ville de Nantes.